Comptes-rendus de sorties

Parc de la Poudrerie début février

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Email

Ce lundi 4 février 2013 en compagnie de Mari-jo, Marie-Claire, Nicole, et Albert je me trouvais sur un nouveau terrain d'investigations, celui du Parc forestier de la Poudrerie de Sevran.

A la fin du 19eme siècle, ce secteur fut affecté à la production très lucrative de poudres et d'explosifs. L'ingénieur poudrier Gustave Maurouard s'était vu confié l'organisation et l'aménagement de ces ateliers dans un environnement  sécurisé compte tenu, de la sensibilité des produits manipulés.
C'est ainsi qu'au fil de notre sortie, nous avions rencontré des Merlons de terre, des écrans d'arbres destinés à absorber le souffles des explosions rovoquées, des mares creusées pour assurer les réserves d'eau indispensables à la sécurité de l'endroit.
Nous progressions aisément dans cet espace de 145 ha consitué d'une formation forestière de type chênaie-charmaie; dont l'ancienneté est ttestée par la présence de "Pics" dont nous avions pu lire la signature sur quelques arbres.
 
Parmi les essences identifiées, nous pouvons mentionner:
 
Le cèdre de l'atlas (Cedrus atlantica)
Le pin pleureur de l'himalaya (Pinus Wallichiana)
L' épicéa (Picea abies)
Le pin sylvestre (Pinus sylvestris)
Le pin noir d'autriche (Pinus nigra)
Le noisetier (Corylus avellana)
L'orme à fleurs blanches (Ulmus glabra)
Le platane (Platanus x hispanica)
Le Tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera)
Le Noyer d'amérique (Juglans nigra)
Le Cyprès chauve (Taxodium distichum)
le Sequoia géant (Sequoiadendron giganteum)

 

                              Voir les photos de Marijo ici


Ainsi ce sont écoulées 3 heures d'observations, en fait, un premier épisode, le feuilleton est à suivre, de belles pages restent à écrire et
 de belles photos seront au rendez-vous. Tous les sujets rencontrés sont de tailles respectables et méritent d'être suivis au cours des
saisons à venir........à suivre.