Oiseaux

Buffon (les oiseaux)

Index de l'article
Buffon (les oiseaux)
page 2
Toutes les pages

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, naquit à Montbard le 7 septembre 1707.

Des mathématiques à la sylviculture en passant par la construction de miroirs ardents, Buffon exerça son esprit curieux dans les domaines les plus divers.

Mais sa grande œuvre fut son Histoire naturelle générale et particulière, publiée en 36 volumes entre 1749 et 1788 véritable best-sellers du XVIII siècle.


Retrouvez quelques extraits* de ces  textes en suivant les liens ci-dessous.

Le Balbuzard:

"......le balbuzard est l'oiseau que nos nomenclateurs appellent aigle de mer, et que nous appelons en Bourgogne craupêcherot, mot qui signifie corbeau pêcheur .Crau ou craw est le cri du corbeau; ce mot est resté en Bourgogne parmi les paysans, comme quantité d'autres termes anglais......qui ne peuvent venir que des séjours des Anglais ..sous le règnes de Charles V, Charles VI...."

"........au reste il n'a pas des demi-membranes entre les doigts du pied gauche, comme le dit M.Linnaeus....c'est une erreur populare que de croire que cet oiseau nage avec un pied, tandis qu'il prend le poisson avec l'autre...."

  "...la source de ces erreurs est dans Albert-le-Grand, qui a écrit que cet oiseau avait un des pieds pareil à un épervier et l'autre semblable à une oie ...."

".......Aristote assure que cet oiseau a une vue très perçante ; il force, dit-il ses petits à regarder le soleil, et tue ceux dont les yeux ne peuvent supporter l'éclat ...."

".....après avoir comparé les témoignages des auteurs , il m'a paru que le balbuzard est l'une des epèces les plus nombreuses des grands oiseaux de proie, et qu'il est répandu assez généralement depuis la Suède jusqu'en Grèce..."