Comptes-rendus de sorties

Quelques découvertes en fin de mois d'août

 

De retour de Bretagne, j'ai recommencé avec l'aide éclairée d'Eddy le relevé des plantes de Coubron et de ses environs, ce qui ne m'a pas empêché de visiter les sites intéressants les plus proches: forêt de Claye, Pâtis à Meaux,

et base nautique de Vaires.

Voilà un aperçu de ce qui m'a intéressé dans ces espaces naturels.

Au Pâtis, quelques plantes que nous n'avons pas à Coubron: l'Aristoloche clématite (Aristolochia clematitis), qui n'est plus en fleurs depuis longtemps mais aisément reconnaissable à ses feuilles.

En ce qui concerne les plantes en période de floraison, le bord du chemin, tondu beaucoup trop large à mon goût, abrite quelques Epiaires des marais (Stachys palustris), une labiée aux belles fleurs rose pourpré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a aussi dans une friche en reprise de végétation un pied de Datura (Datura stramonium ) de plus de 2 m de haut et extrêmement ramifié.

La plus grosse surprise n'a pas été dans le domaine de la botanique mais dans celui de l'ornithologie: sur l'étang le plus éloigné, peu profond, pourvu d'iles et d'une belle roselière, il y avait une grande aigrette (Casmerodus albus) !!

Dans la forêt de Claye, j'ai remarqué que les graminées étaient réparties différemment par rapport au bois de Bernouille:

contrairement à Coubron, il y a assez peu de Brome rameux (Bromus ramosus), par contre la fétuque géante (Festuca gigantea), rare à Coubron, est très fréquente dans la forêt de Claye. Quant au Brachypode des bois (Brachypodium sylvaticum), il est omniprésent dans les deux cas.

                                                                                                  Photo Marijo

J'ai trouvé aussi deux plantes commensales des moissons, inattendues à cet endroit, mais qui ont trouvé un milieu favorable à leur germination dans une zone où l'AEV a fait une gestion du sol à la griffe, probablement pour renouveler une friche. Il s'agit de la Linaire élatine (Kicksia elatine) et la Linaire bâtarde (Kicksia spuria).

Le tour de la base nautique de Vaires a été moins intéressant, il faut dire qu'à cette époque il y a plus d'adeptes du bronzage et du pique-nique que de canards!

J'ai quand même vu de belles stations d'Aristoloches et aussi de Passerages à larges feuilles (Lepidium latifolium), une crucifère plutôt rare dans la région: c'est le seul site que je connaisse.