Observations

Rencontre avec la bécasse des bois

Une précédente sortie en forêt m’avait permis de voir s’envoler et se faufiler à travers les arbres 3 bécasses des bois. Malgré le froid je pars pour une nouvelle ballade sachant que le mimétisme et l’immobilité rendent très difficile l’observation posée au sol d’une bécasse.

Après une approche délicate dans la zone de ma première rencontre et un long moment de scrutation, j’aperçois avec un peu de surprise dans la lunette une bécasse des bois. Le plumage brun foncé, le corps ventru, les larges barres en travers sur le dessus de la tête et le long bec confirme son identification.

Extrait Paul Géroudet « Limicoles, gangas et pigeons d’Europe » : "L’efficacité cryptique du plumage et du comportement méfiant a pour soutiens une ouïe fine et surtout une vision exceptionnelle. Les grands yeux sombres sont placés si haut et si en arrière sur les côtés de la tête, que leur champ visuel englobe un tour complet à l’horizontale et près de trois quarts à la verticale, avec de grands secteurs de vue binoculaire."

Deux images réalisées lors de cette rencontre :