Oiseaux

Analyse d'une pelote de réjection de Hibou moyen-duc

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEmail

L'objectif est de découvrir le contenu d'une pelote de réjection d'un rapace nocturne, le hibou moyen-duc. Cette pelote a été prélevée dans le département de l'Hérault près de la Salvetat sur Agoût durant le mois d'août 2010.

Les restes de micromammifères contenus dans cette pelote seront analysés à partir d'une clé d'identification basée sur l'analyse des os d'un crâne complet dans le but de déterminer l'espèce.

Vue d'ensemble de 3 pelotes de réjection

 

 

 Contenu d'une pelote

 

 

Nous allons travailler sur les 2 ossements en haut à gauche qui constitue un crâne complet.

A chaque étape nous comparerons un schéma de la clé d'identification à une photo montrant un détail du crâne pour avancer pas à pas jusqu'à l'identification précise de l'espèce.

ETAPE 1 :

 

 

 

La dentition est incomplète, il y a une interruption appelée "diastème" (2) entre les longues incisives et les molaires du fait de l'absence de canines. Au contraire les insectivores, les carnivores et les chiroptères possèdent une dentition complète avec la présence des incisives, des canines et des molaires.

La pointe du crâne (1) est de forme ovoïde et les incisives sont développées (3)  : c'est un rongeur.

 

ETAPE 2 : 

 

 

 

 

 La surface des dents est plane et sans racine .

 

ETAPE 3 :

 

 

 

 

 

 La longueur (L) totale du crâne est inférieur à 31 mm, la longueur (rd)de la rangée dentaire basse est inférieure à 7,4mm. Nous continuons donc notre recherche vers la partie droite de l'arborescence.

 

ETAPE 4 :

 

 

 

 

 L'observation de la rangée dentaire inférieure nous permet de constater que les triangles 4 et 5 de la molaire M1 sont alternés et non confluents.

A ce stade les possibilités se limitent à 2 espèces de campagnols : Microtus ou Clethrionomys 

 

ETAPE 5 :

 

 

 Nous avons déjà remarqué  sur la photo précédente la présence de 7 triangles décalés sur la molaire M1 de la rangée dentaire inférieure.

Nous poursuivons sur la gauche de l'arborescence.

ETAPE 6 :

L'examen de la molaire M2 de la rangée dentaire supérieure se termine par un petit triangle.

 CONCLUSION :

Nous pouvons déduire que ce crâne appartient à un petit campagnol agreste : Microtus agrestis

Le campagnol agreste est un rongeur de la famille des Muridae, il est présent sur l'ensemble du territoire.

Comme tous les Microtus il possède un corps trapu et un museau arrondi. Le pelage est brun-roux tirant parfois vers le gris sur le dos et devient plus gris-blanc sur le ventre. Le corps mesure de 7 à 12 cm auxquels il faut rajouter une queue d'environ 4 cm.C'est une espèce des terrains assez humides, des champs cultivés, des friches et des broussailles ; elle évite les terrains trop à découvert.